Suspecté dans aucune affaire, un élu PS est viré de son parti

Suspecté dans aucune affaire, un élu PS est viré de son parti

C’est un scandale de plus qui vient secouer le monde politique belge : suspecté d’avoir trempé dans aucune magouille et d’avoir eu un comportement exemplaire pendant toute sa carrière, l’élu PS Pierre Remacle, 54 ans, a été viré de son parti !

Bourgmestre d’Andenne jusqu’en 2006, il avait rendu son maïorat lorsqu’il avait été élu à la Chambre des Représentants cette même année. Il avait toujours mis un point d’honneur à éviter le cumul des mandats et avait renoncé à plusieurs opportunités de devenir administrateur de sociétés publiques.

Du côté des instances du PS, on fait savoir que la décision était devenue inévitable : « Pour reprendre une expression bien connue, la situation de monsieur Remacle était trop belle pour être honnête, a expliqué Laurette Onkelinx, chef de groupe PS à la Chambre. Pas d’évasion fiscale, pas de cumul des mandats, même pas une petite affaire de mœurs. Tout cela était trop beau pour être vrai, c’est pourquoi nous avons décidé de prier monsieur Remacle d’aller voir ailleurs. Il sera remplacé à la Chambre par Didier Donfut, qui vient tout juste de sortir de prison ».

Pierre Remacle, quant à lui, semble déjà avoir tiré les leçons de cette triste affaire puisqu’il a annoncé son intention de se lancer dans le trafic de drogue, le blanchiment d’argent et la corruption passive. Une décision saluée par ses anciens collègues du PS, qui voient là une intention honorable de « revenir dans le droit chemin ». Selon nos informations, il aurait déjà été contacté par le MR, à l’initiative d’Armand De Decker, qui voit en lui « un collaborateur à fort potentiel ».

D'autres articles

.attachment-post-thumbnail { display:none; }