Bruxelles : la mosquée du cinquantenaire sera interdite aux terroristes

bruxelles mosquée cinquantenaire terroristes ministre jambon

La mosquée du cinquantenaire, aussi appelée grande mosquée de Bruxelles, est considérée par les experts comme un cheval de Troie salafiste au cœur de Bruxelles. Alors que le Ministre de l’Intérieur Jan Jambon présentera vendredi son Plan Canal, destiné lutter contre l’islamise et la radicalisation à Bruxelles, nous l’avons rencontré pour aborder avec lui la question en toute franchise.

Jan Jambon, comment comptez-vous vous attaquer à la radicalisation à Bruxelles ?

Au-delà de la présence policière et militaire renforcée à Molenbeek-Saint-Jean et à Vilvoorde, notamment, nous voulons cibler, sur les conseils de la Sûreté de l’Etat, la grande mosquée de Bruxelles, qui abrite, comme vous le savez, le Centre Islamique et culturel de Belgique, qui est financé indirectement par le pouvoir saoudien. Nous voulons tout mettre en œuvre pour couper l’herbe sous le pied de ceux qui veulent propager un message de haine et de terreur.

Concrètement, comment allez-vous vous y prendre ?

Pour ne rien vous cacher, nous venons d’achever une opération d’infiltration d’agents de la sûreté de l’Etat au sein même de la mosquée du Cinquantenaire. Equipés d’une perruque, d’une fausse barbe et couverts de crème bronzante, cinq agents se sont rendus régulièrement à la mosquée pour essayer de récolter des informations et identifier une éventuelle menace. Ils se sont fait assez vite capter vu qu’aucun d’entre eux ne pète un mot d’arabe mais cela ne les a pas empêché d’être convaincus que quelque chose se trame là-bas.

Vous allez donc prendre des mesures directes contre la mosquée ?

Certainement. Le temps de l’inaction est révolu, il faut passer aux choses sérieuses. Si les barbus croient qu’ils peuvent venir chez nous foutre le brun en toute impunité, ils se fourrent le doigt dans l’œil jusqu’à l’os. Nous avons ainsi formellement interdit l’accès de la mosquée à tout terroriste ou tout wannabee terroriste. Des policiers ou des militaires patrouilleront à proximité de l’entrée de la mosquée et pourront contrôler toute personne barbue parlant arabe et équipée d’une ceinture d’explosifs, ou présentant un air menaçant.

Mais comment pouvez-vous être sûr d’identifier à coup sûr les terroristes ? Tous les terroristes ne se promènent pas avec une ceinture d’explosifs…

Je… Hé bien… C’est un problème important que vous soulevez là, et dont je devrai m’entretenir avec mes équipes.

De même, si l’accès à la mosquée est interdit, pensez-vous que cela empêchera vraiment des terroristes de se réunir ? Les lieux ne manquent pas où ceux-ci pourraient se retrouver…

Effectivement, c’est un problème que nous avons pris en compte, mais chaque chose en son temps. S’il le faut, nous fermerons d’autres mosquées, et nous contrôlerons toutes les maisons à Molenbeek, Vilvoorde, Auvelais ou Verviers. Faites-nous confiance.

D'autres articles

.attachment-post-thumbnail { display:none; }